Making off

A Citoyenneté jeunesse, on a coutume de reprendre la citation de Stevenson « L’important, ce n’est pas la destination, c’est le voyage », en parlant du chemin parcouru par les élèves en projet. Ce voyage est semé de rencontres, de doutes, de découvertes, etc. Cette année, au collège Jean Jaurès de Villepinte, l’enseignant Rémy Oberholtz a choisi de capter la réalisation de la fresque street art réalisée en atelier avec Thomas mestre / Djalouz et d’en faire un petit film, qui présente une partie du chemin et l’aboutissement du projet. Au détour des images, on lit déjà l’implication, la collaboration, l’attente, vécues par les protagonistes, élèves, artiste, encadrants.

Et parce que l’atelier de pratique ne peut résumer la diversité des formes artistiques croisées au cours du projet, voici quelques images de l’initiation à la danse hip-hop par Fanny Cavallotto, lors du temps fort consacré à cette autre expression de la culture hip-hop.

Les acteurs du projet « Street art de A à Z …. » :

Les élèves de  l’ULIS du collège Jean Jaurès, Villepinte

Thomas Mestre : street artiste

Rémy Oberholtz : Enseignant

Florence Chouaieb : Chargée de projets Citoyenneté jeunesse

Ce projet a été conçu et mis en œuvre dans le cadre du dispositif « La Culture et l’Art au collège » initié par le Conseil département de la Seine-Saint-Denis.

« Il n’existe pas de rêve impossible … « 

C’est l’histoire d’une rencontre entre un artiste, Nëggus et des élèves de 3ème

Les élèves de 3ème 2 du collège Joliot Curie de Stains ont été accompagnés durant l’année par l’artiste Nëggus dans l’écriture d’une chanson individuelle. Cette dernière se devait d’être le miroir d’eux et de leurs espérances. Véritable exercice d’introspection, les élèves ont été encouragés à dévoiler et à livrer, à l’écrit, une petite partie d’eux. A ce travail d’écriture a succédé un temps plastique durant lequel les jeunes ont pu, de la même manière, proposer une représentation d’eux-mêmes. Un lien fort s’est, petit à petit, tisser entre la classe et l’artiste. Nous vous proposons ici un échantillon des textes et œuvres plastiques réalisés par les élèves.  

#collège #écriture #rêve #collage #3ème

Les acteurs du projet de  « Il n’existe pas de rêve impossible …  » *:

Les élèves de 3ème 2 du collège Joliot Curie de Stains

Nëggus : Auteur, compsiteur, interprète, Slameur

Margaux Duval: Chargée de Projets

Joanna Lerena : Enseignante

*Ce projet a été conçu et mis en œuvre dans le cadre du dispositif « La Culture et l’Art au collège » initié par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

« Lettre(s) à moi-même »

Quand la caméra de Sonia Franco et la pratique théâtrale d’Anissa Kaki rencontrent la classe de 4ème E du Collège Auguste Delaune de Bobigny. 

Nous sommes heureux de vous présenter le résultat du projet « Lettre(s) à moi-même », ce dernier est un film réalisé par la classe de 4ème E du collège Auguste Delaune de Bobigny, adressé aux adultes  qu’ils deviendront. Ils ont été accompagnés par la comédienne Anissa Kaki et la réalisatrice  Sonia Franco dans cette aventure. Ce film raconte, avec une grande sensibilité, le regard que ces jeunes portent sur eux-mêmes. Nous vous proposons d’écouter et de voir les confidences de cette jeunesse.

Les acteurs du projet de  « Lettre(s) à moi-même »   *:

Les élèves de 4ème E du collège Auguste Delaune de Bobigny

Anissa Kaki : Comédienne

Sonia Franco : Réalisatrice

Margaux Duval: Chargée de Projets

Elodie Julliot : Enseignante

*Ce projet a été conçu et mis en œuvre dans le cadre du dispositif « La Culture et l’Art au collège » initié par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

Itinéraire en Seine-Saint-Denis, à la rencontre des projets de Citoyenneté jeunesse :

Entre observation et participation

Pendant quelques jours, j’ai pu découvrir les actions menées par Citoyenneté Jeunesse en ayant un aperçu de divers projets menés sur le terrain, dans plusieurs collèges et lycées de Seine-Saint-Denis. Cette découverte s’est construite par un parcours traversant le territoire du 93,  à la rencontre de thématiques, de pratiques et de sujets divers, en compagnie d’artistes, d’anthropologues, d’historiens, de conférenciers et bien sûr d’élèves allant de la 6ème à la terminale.

Ces rencontres, qu’elles aient lieu dans les salles de classes, dans des lieux culturels ou encore dans les rues de la ville engendrent toutes de nombreuses questions, parsemées et explorées en chemin : Qu’est-ce qu’un témoignage ? Pourquoi danser ? D’où viennent les origines du Hip-Hop ? Qu’est-ce qu’être « Noire » veut dire ? Comment mener une interview et faire se lever une parole ? Comment libérer son corps par le mouvement, et le chant ? Qu’est-ce qu’un corps conforme, et qu’entend-t-on par difformité ? Comment les femmes ont-elles été représentés par la peinture, et qu’est-ce que cela traduit d’une époque, d’une période ? Comment mettre en mots son passé, son vécu et ses aspirations ?

Toutes ces questions en soulèvent évidemment bien d’autres, qui au-delà d’avoir pour objectif de trouver des réponses, sont là pour faire se lever une réflexion, une pensée, un regard critique et curieux sur ce que nous voyons, entendons, sur ce qui fait monde et ce qui fait que nous nous y inscrivons. Par plusieurs étapes visuelles, cette balade veut témoigner et retracer cet itinéraire.

« Rencontre des acteurs de projets Citoyenneté jeunesse » à la MC93 …

  

Il y un an nous organisions notre journée de « Rencontre des acteurs de projets Citoyenneté jeunesse ». Enseignants, artistes, journalistes, médiateurs, créateurs de liens sur le territoire se sont retrouvés à la MC93 pour échanger autour des pratiques de l’éducation à/par l’image, aux médias et à l’information.

Les échanges se sont déroulés en deux temps, avec d’abord une présentation de projets menés autour de l’image puis – en regard – un dialogue avec Philippe Meirieu autour de la question de l’image : de la captation à l’émancipation.

Nous repostons cet article qui revient sur les contenus vivifiants cette journée.

Continuer la lecture

Reporters pour la liberté d’expression

Maison des journalistes

Visite guidée de la Maison des journalistes – Paris 15ème.

Qu’est-ce que la liberté d’expression et où s’arrête-t-elle ? A-t-on, oui ou non, le droit de tout dire et quelles sont les limites au-delà desquelles l’opinion et la parole tombent sous la coup de la loi ? Mais comment peut-elle aussi être menacée en France comme à l’étranger ? C’est à ces questions complexes qu’on tenté de répondre les élèves de deux classes de Seine-Saint-Denis, à travers leurs reportages sonores

 

Continuer la lecture

! Playlist 93 !

Playlist 93 - Edgar Sekloka

 

Nous avons le plaisir de vous présenter le résultat des deux ateliers menés* cette année par le slameur Edgar Sekloka. Dans ces 4 chansons, les élèves ont été invités à se livrer et à exprimer souvenirs, réalités ou anecdotes… Elles sont le témoin d’une génération qui se pose de multiples questions.

Continuer la lecture

Face(s) cachée(s)

Comment se construire en tant qu’adolescent aujourd’hui, quelle est la place des filles et des garçons et comment faire bouger les lignes au moment où une part importante des contenus audiovisuels (publicité principalement) sexualisent les corps, normes les relations femmes-hommes et assignent les individus dans des rôles. Ces « assignations » à être ou ne pas être ont un impact important sur les adolescents. C’est dans ce contexte que des élèves de 4ème du Blanc-Mesnil se sont engagés cette année dans le projet « Cuerpos ». Continuer la lecture

Un tour du monde des Archives de la planète

Au mois de janvier, les élèves de 3ème B du collège Romain Rolland (Tremblay-en-France) ont rencontré Clémence Revuz, chargée de la médiation et de l’action culturelle au Musée Albert Kahn[1]. Pendant la durée des travaux, le musée propose un certains nombre d’ateliers « hors les murs » donnant un infime aperçu des « Archives de la Planète ». Continuer la lecture