Un tour du monde des Archives de la planète

  • Post category:Non classé

Au mois de janvier, les élèves de 3ème B du collège Romain Rolland (Tremblay-en-France) ont rencontré Clémence Revuz, chargée de la médiation et de l’action culturelle au Musée Albert Kahn[1]. Pendant la durée des travaux, le musée propose un certains nombre d’ateliers « hors les murs » donnant un infime aperçu des « Archives de la Planète ». Ce fonds a été constitué entre 1909 et 1931 grâce au financement par le banquier Albert Kahn de campagnes photographiques et cinématographiques dans une cinquantaine de pays (Europe et d’Asie principalement). Ces opérateurs avaient alors pour mission de fixer « les aspects, les pratiques et les modes de l’activité humaine ». Aujourd’hui riche de près de 80 000 photographies (couleurs, noir et blanc, stéréoscopiques) et 180 000 mètres de film muet, le Musée souhaite faire découvrir cette collection au plus grand nombre et en particulier aux plus jeunes, à travers l’édition d’une série de kits pédagogiques.

Les élèves ont eu l’occasion de se familiariser avec un kit proposant un jeu de 50 cartes-archives représentatives de la collection. Avec pour exercice d’observer la sélection d’images et de tenter de les catégoriser – sans aucun élément de contexte – selon les critères de leur choix. En classant et en formulant des hypothèses sur les images, les élèves se sont placés dans une démarche collective de description et d’analyse d’image. Ils ont par ailleurs été sensibilisés au contexte de production de ces images et au procédé particulier de l’autochrome[2]. Ils ont enfin pu découvrir deux éléments patrimoniaux : un fac-similé d’un autochrome original ainsi qu’un appareil à système de chambre noire.

Un excellent moyen, pour eux, de se familiariser avec l’histoire et l’évolution technique de la photographie mais aussi et surtout d’établir un parallèle intéressant entre la fonction documentaire attribuée à ces entreprises et le phénomène des portraits carte-de-visites[3], étudiées par ailleurs en atelier avec la photographe Sophie Loubaton.

 

[1] http://albert-kahn.hauts-de-seine.fr/archives-de-la-planete/presentation/

[2] Première technique industrielle de photographie couleurs, développée au début du XXème siècle, produisant des images positives sur plaques de verre.

[3] Format de photographie inventé par André Adolfe Eugène Disdéri en 1854 en France.

 

Les acteurs du projet « Mon selfie, ma carte de visite »
Artiste : Sophie Loubaton, photographe
Les élèves de la classe de 3ème B, du collège Romain Rolland de Tremblay-en-France.
Professeurs : Françoise Lerai-Deruche, Amélie Mendez et Sophie Blaizot
Chargé de projet : Clément Tramoy

*Ce projet a été conçu et mis en œuvre dans le cadre du dispositif « La Culture et l’Art au collège » initié par le Conseil général de la Seine-Saint-Denis.