Avec l’exposition Like me, les élèves de Bondy se raconte par l’image et pour l’image

  • Post category:Non classé

Prendre une photo, non pour figer mais au contraire pour développer le fil conducteur de leurs vies d’adolescent : photo

c’est l’invitation qu’ont lancé cette année Citoyenneté Jeunesse et la photographe Delphine Blast à des élèves de 3ème de Bondy.

 

2 mars 2017, 17h45 : la tension est palpable dans le hall du collège Jean Zay de Bondy au sein duquel tous les membres de la classe s’affairent encore pour présenter leur exposition « Like me ». Le montage a pris un peu de retard alors il convient de boucler l’installation au plus vite et d’écouter les « dernières recommandations ».

18h : l’exposition des panneaux photographiques et de quelques tirages choisis est enfin prête à accueillir son public, venu en nombre.

photo light-186
Vidéo

Fruit d’un travail de plusieurs mois réalisé avec la complicité de la photographe Delphine Blast, de trois professeurs et du chargé de projets Citoyenneté Jeunesse, les œuvres exposées ce soir-là avait pour but, à travers la photographie et le texte, de montrer le regard et la facette intime de ces adolescents.
En prenant pour point de départ l’expérience et le travail de photoreportage – axé sur le portrait – de Delphine Blast, les ateliers photographiques ont abouti à la réalisation d’autoportraits entremêlant, à travers un montage personnel, photographies et textes autobiographiques d’élèves.
Davantage que d’extraire de simples « histoires », l’enjeu pour l’équipe du projet[1] fut de sensibiliser ces jeunes à leur rapport à la photo et à l’image mais aussi – et surtout – de se connaître et de se raconter par le biais de ces médias.
A travers des exercices autour de la narration photographique, du portrait, de l’autoportrait et d’un parcours culturel riche (visite au Jeu de Paume, au musée Orsay, exposition personnelle de l’artiste (« Le peuple Wayuu » à l’Escale à la Grange aux belles-Xe arr., atelier au Forum des images, atelier philosophique, etc.), les élèves se sont lancés dans une écriture d’eux-mêmes à la fois visuelle et textuelle. A la manière graphique de l’artiste Bernard Heidsieck et de sa « Machine à mots[2]», les élèves ont livré une part d’intime à travers une série d’autoportraits dans lesquels images et mots ne font qu’un.

photo light-191
A visualiser … auto-portraits

« L’art m’a toujours passionnée. La photo est pour moi synonyme d’évasion, elle me permet, juste un instant, de me déconnecter de la réalité et de plonger dans ma bulle » (Leïla, élève de la 3ème3)

 

[1] Ce projet a été conçu et mis en œuvre dans le cadre du dispositif « La Culture et l’Art au collège », initié par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

[2] Œuvres vues lors de l’exposition « Soulèvements » présentée au Jeu de Paume : http://soulevements.jeudepaume.org

 

Les acteurs du projet « Portraits » :
 
Les élèves de la classe de 3ème 3 du collège Jean Zay de Bondy
Raphaëlle Milbeo, professeure de lettres,
Maxime Bernard, professeur d’histoire-géographie,
Camille Perrot, professeure d’arts plastiques,
Delphine Blast, photographe,
Clément Tramoy, chargé de projets Citoyenneté Jeunesse.